WordPress : workflow de conception et de développement

Publié par Jean-Michel le

Nous développons un ensemble de sites Web, complexes avec beaucoup de points communs, et l’entreprise a décidé d’utiliser WP comme CMS de base.

Comme dans tout site, il y a un processus de conception, suivi de HTML, puis de développement/intégration CMS. Cependant, je me demande comment cela fonctionnerait avec WP?

Les entreprises conçoivent-elles tous les modèles, puis le HTML, puis le développement du thème et du CMS, ou terminent-elles le développement du CMS (qui, dans ce cas, une couche de plugins personnalisés étendant WP), puis créent des thèmes individuels qui fonctionnent dessus ?

Comme le temps est crucial et que de nombreuses personnes sont impliquées -ce qui augmente les coûts-, je voudrais augmenter l’efficacité de l’équipe et faire travailler les équipes de conception et de développement en parallèle.

Toute idée de ce que la séquence devrait être est appréciée.

Soit dit en passant, nous avons des fonctionnalités communes entre les sites, puis nous avons des fonctionnalités spécifiques au site, que vous pouvez considérer comme des fonctionnalités spécifiques à un thème.

Solution n°1 trouvée

Si vous êtes à l’aise avec un système de contrôle de source tel que git– une approche que j’ai utilisée avec succès consiste à créer un thème de « plus petit dénominateur commun » avec toutes les fonctionnalités standard partagées entre les sites et un style quelconque (noir et blanc, réinitialisation standard et styles de typographie etc).

Ensuite, pour créer un nouveau site, bifurquez de la branche principale et créez le CSS spécifique au site, etc. pour créer le design du site individuel (plus un modèle / code PHP supplémentaire si nécessaire pour ajouter des fonctionnalités). Si vous avez un thème maître solide, il vous faudra beaucoup moins de travail pour créer un nouveau site que si vous deviez repartir de zéro. De plus, si les concepteurs créent des PSD, un bon codeur frontal devrait pouvoir coder assez facilement la conception à partir du PSD au-dessus de votre thème principal.

Lire également:  comment supprimer l'option de suppression lorsque la souris survole tous les utilisateurs de wordpress ?

De plus, si vous découvrez quelque chose comme un bogue de sécurité ou quelque chose qui se casse dans une nouvelle version de WordPress, vous pouvez apporter les modifications dans le maître et sélectionner les modifications dans les sites déployés individuels.

Bien sûr, ce n’est qu’une façon de le faire et si vos sites sont très différents, vous voudrez peut-être créer de nouveaux thèmes à partir de zéro… J’espère que cela vous aidera.

Solution n°2 trouvée

Recommandations personnelles

Le plus important : n’essayez pas de tout faire par vous-même. Dans la plupart des cas, c’est moins cher et mieux

  • faire un don aux plugins open source.
  • pour supprimer votre propre code et le remplacer par une bibliothèque open source et commencer à y contribuer (certains ont des dépôts GitHub) – J’ai supprimé mon propre ensemble de bibliothèques de classes de méta-boîtes et je travaille maintenant sur la bibliothèque de classes Rilwis Meta Box.

Thèmes, plugins et parties

J’ai un framework/bibliothèque/wireframe de base qui sert de thème parent. Ensuite, j’ajoute un thème enfant qui fait le bootstrap et se charge à partir du thème parent, ce qui est nécessaire. De cette façon, je peux mettre à jour mes modifications directement à partir de mon référentiel principal et conserver les éléments spécifiques au projet séparés dans un thème enfant.

Lire également:  WordPress css ne se charge pas après l'ajout de code Adsense dans header.php

Plugins

Les pièces plus grosses et celles qui doivent être interceptées assez tôt sont conservées dans un plugin. Peu importe si j’utilise functions.php include modules, template_parts ou plugins. La seule différence est l’accès aux crochets. Et ici, les plugins, les mu-plugins et les dropins fonctionnent le mieux. Ma recommandation personnelle est de garder les choses fonctionnelles dans les plugins

Thèmes

Les thèmes sont à mon humble avis plus la partie vue de l’histoire. J’essaie donc de rester intelligent et de les garder aussi  » micro  » que possible pour les réutiliser. Dans mon cas, ils ne contiennent que des balises standard et sont rendus à partir de mes pièces de bibliothèque personnalisées. Ainsi, le balisage n’obtient que de nouvelles classes à partir d’un framework CSS et les fonctions qui font écho ne sont que des appelants de définition. De cette façon, vous pouvez prototyper rapidement dans le sens du mot : Rapide . Si vos plugins personnalisés ou vos parties de thème sont suffisamment intelligents pour cracher du contenu factice par défaut, vous pouvez facilement créer des croquis avec lesquels vos concepteurs peuvent travailler.

Un exemple de ce dont je parle est la fonction d’image par défaut, que vous pouvez jeter un œil à ce ticket de suivi dans le patch que j’ai fourni.

Commenter le billet est très apprécié et peut-être l’intégrera-t-il dans la prochaine version !

référencement

Celui-ci est – comme certaines autres pièces plus grosses – mieux gardé du côté des spécialistes. Choisissez simplement l’une des valeurs par défaut comme wpSEO de Sergej Müller ou celle de Yoast.

Lire également:  Wordpress : Comment passer l'objet catégorie à une fonction lorsque is_archive() est vrai ?

Solution n°3 trouvée

Généralement, lorsque je démarre un thème à partir de zéro, je commence par la conception, puis le HTML, puis l’intégration WP. C’est certainement le moyen le plus simple de faire le travail pour les thèmes, mais je pense que les plugins sont différents.

Lorsque je démarre un plugin, je construis généralement toutes les fonctionnalités dans un gros fichier PHP et je le divise au fur et à mesure, en le construisant pièce par pièce.

Alors que les plugins et le code des thèmes sont presque identiques et peuvent (pour la plupart) avoir la même quantité de fonctionnalités, cela dépend vraiment si vous voulez des plugins que vous pouvez copier et mettre sur chaque site, tout en ajoutant certaines fonctionnalités à chaque site/ thème individuellement, ou un thème que vous pouvez essentiellement copier et modifier avec les fonctionnalités spécifiques au site, tant que ce thème a une bonne structure filaire pour éditer la conception par thème.

Vous pouvez généralement retirer le code d’un plugin, le mettre dans le functions.phpfichier de votre thème (à l’exception de la modification de certains chemins de fichiers) et cela fonctionnera de la même manière.

J’espère que cela vous aidera à vous guider dans la bonne direction.

Éditer:

Sur une autre note, WordPress dispose également d’une fonctionnalité MultiSite que vous pouvez activer et utiliser les mêmes plugins sur l’ensemble de votre réseau de sites, tout en installant des thèmes séparés (ou même les mêmes) pour chaque site. La documentation à ce sujet est ici.

Catégories : Wordpress

Jean-Michel

Jean-Michel est en charge de la partie blog du site. Il met en place la stratégie de contenu et répond aux questions fréquentes sur Wordpress.

0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *